Focus Technique : Saponifier avant de méthaniser pour booster la productivité des installations

La saponification avant de méthaniser permet d’en booster la productivité

Nos études montrent des gains de 30 à 80€ / T Déchet Gras Brut et des Temps de Retour sur Investissement inférieurs à 3 ans.

Les graisses de flottation ont un pouvoir méthanogène (BMP) très intéressant puisqu’atteignant souvent 750 m3 CH4 / T de Matières Organiques. Ainsi, ces matières sont aujourd’hui très recherchées pour permettre la rentabilité de cette filière en plein essor.

Or, en exploitation, différents désagréments sont souvent associés à ces graisses : départ de moussage, croûtage, vitesse lente de dégradation et présence non-négligeable de résidus lipidiques dans le digestat… Ces observations limitent très régulièrement l’utilisation de ces matières (en proportion importante dans la recette) et, de manière plus générale, la productivité globale de l’installation. Leur hydrolyse classique est généralement « biologique » : elle nécessite chauffage, agitation et un long temps de séjour pour produire un substrat très acide et plutôt hydrophobe.

Dans ce contexte, le prétraitement de ces matières prend tout son sens et la saponification de ces graisses avant leur digestion apporte de nombreux avantages.

Différents travaux de recherche* précèdent l’action de SAPOVAL en la matière, mais tous présentent des résultats probants. Saponifier permet de :

  • Mieux contrôler le procédé par une régulation du pH & du pouvoir tampon du digesteur
  • Mieux homogénéiser et intégrer ce substrat au mixe de déchets par une solubilisation accrue de celui-ci (+60-80%)
  • Améliorer sa vitesse de biodégradation et ainsi son pouvoir méthanogène réellement atteint dans l’installation (travaux complémentaires en cours)

Ces résultats probants conduisent ainsi naturellement SAPOVAL à adapter actuellement son procédé de saponification SAPO’FIX aux spécificités de ce marché.

* Quelques exemples de travaux de recherche :
[1] Ye Chen, Jay J. Cheng*, Kurt S. Creamer, Inhibition of anaerobic digestion process: A review, Bioresource Technology 99 (2008) 4044–4064
[2] Audrey Batimelli, Christophe Lapasin, Michel Torrijos, Méthanisation des déchets graisseux d’origine animale : étude du prétraitement thermochimique, Note de Synthèse, Office de l’élevage, Interbev, janvier 2006
[3] V. Penaud, J.P. Delgene`s*, R. Moletta, Thermo-chemical pretreatment of a microbial biomass: influence of sodium hydroxide addition on solubilization and anaerobic biodegradability, Enzyme and Microbial Technology 25 (1999) 258–263
[4] A.H. Mouneimne, H. Carreere, N. Bernet, J.P. Delgenees, Effect of saponification on the anaerobic digestion of solid fatty residues, Bioresource Technology 90 (2003) 89–94

09 Jan
2017

Un commentaire à "Focus Technique : Saponifier avant de méthaniser pour booster la productivité des installations"

Vous pouvezLaisser un commentaire ou Trackback this post.
  1. Article très intéressant. Saponifier avec du lait de chaux peut présenter un intérêt sur le pH et le pouvoir tampon tout en limitant le phénomène de production de mousse

Write a Reply or Comment

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sapoval en vidéo


Suivez-nous sur Twitter !


La Sapo’News


Recherche



SAPOVAL

54 Rue Gustave Eiffel
81000 Albi
Tél : 05 63 48 14 21
Mail : contact@sapoval.fr

Les derniers Tweets

Haut de page